Les mots étaient une matière chaude

coulant dans les veines sans corps

ciment de contruction de  vie au coeur du rien.

Je suis tombée amoureuse de la fiction

meilleure que le fouet de la vérité

sur des oreilles coupées.

Les mots étaient faits de l'acier

de la langue qui gérit

les fractures.

Ils étaient des matières épaisses

et humides dans les veines

créant sans corps des mondes

de vie.

Je pouvais pleurer

et l'encre recueillait mes débordements.

francais: michel eckhard elial

מודעות פרסומת