À l'étoile

la bouche colle

lumière

       ou poudre

      de mots

cette chose-là

      que la bouche

      ne cesse de taire

l'os

au visage renonce

à l'entour

          fleur

à la bouche

passe      tu refais

le chemin à l'envers

          la langue tire

          et se fend

seul

sans cela

        le visage tombe

que lumière

du ciel devient palpable lèvre une

                                         bouche

ta précieuse langue

je fais jour

de toi à moi

le ciel se leste

de

les anges

s'émiettent

au sortir des jours

l'ortie

de nuits

soulève

la paupière

du mot

en cette nuit sans lune

bien des mots se

ferment

            la chair

            réveille

revêtir la

peau d'un nom d'un

     appel

     avant de toucher

     le silence

dans la clairière

chaque nom

est un arbre

       en quête

       de ciel

מודעות פרסומת